mardi 30 mars 2010

Et on allait s'y marrer encore plus dans quelques mois....

....ce charmant scopitone datant du printemps 1967. spéciale kasdi to Joël H.

Faut-il retoucher les femmes?

Quand Bardot chante Debord


































"Au moment où la société découvre qu'elle dépend de l'économie, l'économie, en fait, dépend d'elle. Cette puissance souterraine, qui a grandi jusqu'à paraître souverainement, a aussi perdu sa puissance. Là où était le ça économique doit venir le je."
Guy Debord, La société du Spectacle, thèse 52.

lundi 29 mars 2010

E-book, où est ta victoire?

Il en fut question chez Pierre-Louis Basse, d'ailleurs, dans cette émission dont Anthony Palou dans le Figaro dit plutôt du bien et nous cite très aimablement. Il en fut question également dans ce papier de Causeur. Désolé pour ceux qui avaient déjà commenté mais nous avons été obligés de supprimer des messages et donc des commentaires, suite à un étrange blocage, pour faire redémarrer la zone chaviste libéeée. 
Quand on voit ce que les fascistes orwelliens de la technolâtrie sont capable de faire avec un blogue, on imagine ce qu'ils feront avec les livres. Les vrais. 

Atlante

Il fut question d'elle, mais aussi de Pasolini, de l'URSS, du Temps et du vin chez Pierre-Louis Basse, hier midi. A partir de 27'15. Et ce n'est pas tous les jours que l'Internationale retentit un dimanche des Rameaux sur Europe 1.

dimanche 28 mars 2010

Avis à la population

Il semblerait que près d'un million d'usagers de ce blog aient connu des problèmes en voulant poster des messages et soient restés bloqués sur le billet dit du "dico rouge". Dans le doute, nous avons supprimé les trois derniers billets. 
Serait-il possible à nos aimables lecteurs de nous signaler si cela a débloqué la situation et si ce n'était pas le cas de mettre à notre service leurs compétences et/ou de proposer des remèdes en s'adressant à feusurlequartiergeneral@gmail.com. 
Ou de toute façon, de nous  faire part de leurs hypothèses sur ce qui aurait provoqué cet embarras gravement nuisible à l'émancipation prolétarienne en marche et à l'intégrité de notre zone chaviste libérée.
Nous vous remercions vivement par avance.




vendredi 26 mars 2010

Campagne de printemps

Samedi, nous serons au salon du polar de Lens.
Dimanche vers midi trente, on causera dans le poste avec Pierre Louis Basse dans Face aux livres sur Europe1
Et l'après-midi on signera au stand de la Table Ronde, au salon du Livre.

mercredi 24 mars 2010

Babouse Hebdo, 16

Mais oui, le revoilà, après une campagne FDG épuisante, ce qui explique son absence la semaine passée. Vous vous rendez compte de votre chance, hein, les aminches? Un inédit chaque semaine! Alors que Babouse, comme votre serviteur, est au trotskautisme toulousain alopécique, acronymique et borborygmique ce que  Salman Rushdie est à la mollacratie chiite. Vous ne connaissez pas votre bonheur, vous, un peu comme les Allemands de l'Est avant la Chute du Mur. Notre bonté nous perdra.

Demain, la Grèce.

Soutien total et inconditionnel au peuple grec. Ils ont fait naître la raison et la poésie il y a vingt cinq siècles et ils remettent le couvert pour nous réveiller du mauvais rêve capitaliste de la société européenne endormie. On parle de ça chez Causeur.

Merci Alfred Eibel!

Pour votre article dans Valeurs Actuelles.

lundi 22 mars 2010

Life on Mars

Ceux qui ont vu la poignante série anglaise en deux saisons Life on Mars comprendront ce que j'ai ressenti devant cette photo envoyée des profondeurs du Temps, à nous qui n'avons jamais aimé les photographies de famille, ces cimetières anticipés. Il n'empêche, ce moment eut bien lieu, moment que nous datons aux alentours du printemps 1973, en début de soirée. Il semble que dans cette scène ancestrale d'épouillage, l'épouillé soit votre serviteur, l'épouilleuse sa mère et la petite fille en robe de chambre à fleurs qui ressemble à ET, sa soeur V.

FRONT DE GAUCHE: 20%!

Bon, seulement dans le Limousin, là où un NPA intelligent(1) a intégré le Front de Gauche dès le premier tour. Mais la longue marche vient de commencer. 20%, camarades, 20%....
Georges Guingouin sourit au Ciel des Idées.
La Révolution par les urnes est en marche. 




(1)mais si, ça existe. Vous n'allez pas tout de même confondre tout le NPA avec la nuque de SA CSP, l'onaniste à wi qui argumentait comme une bouche d'égout,  murmurait à l'oreille des fachos et voulait faire taire physiquement les dessinateurs de presse.

vendredi 19 mars 2010

Donc, le 14 avril, dans toutes les bonnes librairies.

On nous envoie ça et on nous annonce que tout est parti chez l'imprimeur. A la Grâce de Dieu....

Oui, il faut moderniser le dialogue social de manière constructive

 
Feu à volonté!
et un hommage à Peter Watkins dont on a parlé à propos du précédent billet.

jeudi 18 mars 2010

18 mars 1871

"Quoi qu'il en soit, l'insurrection actuelle de Paris, même succombant devant les loups, les cochons et les sales chiens de la vieille société, est le plus glorieux exploit de notre parti depuis l'Insurrection parisienne de juin."
Engels, lettre à Kugelmann (12 avril de la même année)

mercredi 17 mars 2010

Le Matricule des Anges...

...du mois de mars, sous la signature de Richard Blin nous a fait un bel article. Il rappelle même l'existence de notre Cimetière des Plaisirs qui date de 1994. Comme quoi, il y en a au moins un qui suit.

DEMAIN, LE COMMUNISME!


"Ton plaisir inonde ma bouche ravie."
Jean Ferrat

J'aimerais voter dans le Limousin

Dieu sait que dans le Nord-Pas-de-Calais, on a négocié la fusion comme des cadors. Jusqu'à 17H, à peu près, on a même cru que l'on allait monter au feu tout seul comme des grands. Trouille et bonheur. Et puis les socialistes ont cédé (hélas) sur les points sur lesquels, nous,  on ne reculait pas. 
1° Refus de participation à l'exécutif. (c'était déjà le cas lors dans le conseil régional sortant)
2° Liberté de vote du groupe FDG
3° Contrôle serré, très très serré, des aides publiques aux entreprises.
Il n'empêche, l'aventure aurait été belle.

C'est pour cela que nous apportons ici toute notre affection, nos voeux de réussite et notre sympathie rouge à nos camarades couillus du Front de Gauche du Limousin. Ils sont des précurseurs. Et de se rappeler que le Limousin est la terre d'une des figures tutélaires de ce blogue: Georges Guingouin, le préfet du maquis, chef de la résistance communiste de la région, et qui fut un vrai cauchemar pour Vichy puis les nazis.
A la Libération, logiquement, il voulut continuer l'oeuvre de libération nationale par une révolution prolétarienne et refusa de rendre les armes. Il se heurta assez violemment aux nouvelles autorités gaullistes et, hélas, à quelques éléments staliniens dévoyés de la direction du PCF.

 Que les camarades du Limousin retrouvent "the spirit of Guingouin"et fassent dimanche un score qui fasse pleurer des larmes libérales libertaires de l'UMP au PS/EE!
Et que leur exemple serve à tout le Front de Gauche, pour notre prochaine révolution par les urnes!

lundi 15 mars 2010

Premier tour, Front de gauche et Homère à Paros.






Ce qu'il faut bien que vous compreniez, c'est que la politique, nous, on n'en fait pas par plaisir. Il n'y a que la poésie, les filles, les plages, le vin, enfin les choses vraiment importantes qui nous intéressent. Nous sommes hédonistes, jouisseurs, voire égoïstes au bout du compte. Notre scène primitive, c'est"Deux enfants au soleil". Nous voulons que tout recommence, corps amis avec l'espace, temps définitivement libéré.
Nous souffrons simplement d'un léger handicap, une connerie de virus judéo-chrétien qui s'appelle culpabilité. Du coup, impossible d'être heureux tout seul. Depuis l'enfance, je suis dans la position du type qui est assis sur une chaise longue avec vue sur la mer, Les Illuminations dans une main, une vodka pamplemousse dans l'autre et qui se dit "Je suis bien, vraiment bien" et juste après se sent affreusement mal à l'idée que des enflures néo-libérales et des charognes capitalistes, pendant ce temps, génocident la planète, détruisent nos sociétés pour accumuler pathologiquement du profit qui ne servira à rien puisque tout finira dans le chaos des apocalypses définitives.
Donc, finalement, je n'ai pas eu le choix. Je suis devenu communiste par pragmatisme, par égoïsme et par esprit de jouissance. Je veux arriver le plus vite possible à l'horizon radieux de la société sans classe. Pour en finir avec l'insomnie.

Ce matin , par exemple, je préfèrerais vous parler de Deux ou trois choses que je sais d'elle, du Con d'Irène,  du Cheverny rouge de chez Villemade. Mais il y a eu des élections régionales. Et vous n'êtes pas sans savoir que j'y ai pris part avec mon cher et vieux Parti dans le cadre du Front de Gauche.

 Alors voilà:
-L'abstention est une catastrophe démocratique. Surtout les abstentionnistes pauvres. qui se tirent une balle dans le pied sous les applaudissements du Medef. Les abstentionnistes riches et/ou diplômés, je m'en tape. Ils sont inconséquents. Et puis ils ne représentent pas grand monde.
-Le FN remis en selle: que ce soit à cause du débat sur l'identité nationale ou des provocations communautaristes de tous bord, même de certains à gauche, je m'en moque. Dans le Nord Pas de Calais, Marine est à 18%. Au discours tenu par Alain Bocquet à l'espace Marx hier soir, qu'il semblerait que l'on ait décidé, il était temps d'arrêter l'antifascisme en peau de zob et de rentrer dans le lard du Front pour ce qu'il est:  un parti néo-libéral, le sarkozysme en pire. Mais continuer à envoyer des cultureux expliquer à un prolo qu'il est une chemise brune, c'est le meilleur moyen d'enraciner le phénomène purulent.

 Maintenant les choses joyeuses:
-Le Front de gauche fait 6, 5%. Pas beaucoup? On oublie simplement que c'est un calcul national et que nous n'étions présent que dans dix sept régions. En fait, on est plutôt à 8/9%. Ce qui veut dire:
a)L'unité a payé
b)Le FDG existe encore un peu plus et devient clairement identifiable.

-A gauche, nous avions déjà éliminé le NPA aux Européennes. Il est cette fois ci atomisé. C'est dommage: quand il a joué la carte FDG comme en Languedoc-Roussillon chez Frêche, on fait un 8% inespéré. Et un peu partout, les pourcentages recueillis par LO ou le NPA, dans une démarche dynamique et unitaire nous aurait permis de doubler Europe écologie. Que les militants censés de ces organisations naufragées viennent nous rejoindre. Il n'est jamais trop tard. jamais. Comme le disait mon cher Engels, "la patience est une vertu révolutionnaire."

-Le Front de gauche a doublé le Modem qui est a son tour rayé de la carte. Le tropisme centriste des soces n'a plus de raison d'être. On a fait, et on va le voir, de plus en plus, bouger le centre de gravité du camp progressiste vers la gauche. Comme disent les tueurs en série, le prochains sur la liste, c'est Europe Ecologie que le FDG dans le Nord Pas de Calais a doublé symboliquement. Il faut en finir avec Europe Ecologie, parti de bourgeois verts qui veulent rénover le social-libéralisme avec de la vaseline environnementale. L'écologie républicaine telle que la définit Mélenchon, elle est chez nous, pas ailleurs.

Voilà, c'est fait. Alors venez adhérer en masse au PCF, au PG, à GU, chez les Alternatifs, à République et socialisme, mais venez au FDG. 
J'aimerais bien que la révolution soit faite avant l'été. J'ai un roman à finir, moi...  Et je veux relire Homère à Paros.

dimanche 14 mars 2010

Travail de deuil

On est allé le faire chez Pierre-Louis Basse, ce midi, sur Europe1. Nous, on intervient une minute, vers la trentième. Mais toute l'émission est bien. Bon, Drucker, bien sûr...  On a eu le temps de faire le sniper pour le FDG. Parce qu'on le rappelle à quelques amnésiques, Ferrat était aussi un militant. Un militant communiste. Et que son dernier geste politique fut de figurer dans le comité de soutien du Front de gauche. Alors allez voter, il reste encore quelques heures. Vite.

Une arrivée en Atlantide


-Jean Ferrat?
-Oui...
-Bienvenue en Atlantide, monsieur.

samedi 13 mars 2010

JEAN FERRAT EST MORT




Notre hommage sur Causeur et nos larmes partout ailleurs.

Trotsky ne va pas voter NPA...

...et sûrement pas dans le Vaucluse, si vous voilez ce que je veux dire:

"L’abolition complète de la religion ne sera atteinte que dans une structure socialiste complètement développée, c’est à dire, lorsqu’il y aura une technique qui libérera l’homme de toute dépendance dégradante envers la nature. Cela n’est possible que dans le cadre de rapports sociaux déniés de tout mystère, parfaitement lucides et n’oppressant pas l’humanité. La religion traduit le chaos de la nature et le chaos des rapports sociaux dans le langage d’images fantastiques. Seule l’abolition du chaos terrestre peut supprimer à jamais son reflet religieux. Une direction consciente, raisonnable et planifiée, de la vie sociale, dans tous ses aspects, abolira définitivement tout mysticisme et diablerie."

 Léon Trotsky
Sens et méthode de la propagande antireligieuse (1925)

vendredi 12 mars 2010

Liberté Hebdo, dernière chronique avant le premier tour


Mes dix (petites) raisons de voter Front de Gauche dimanche.

Il y a bien sûr, pour nous tous, des raisons qui vont de soi pour voter Front de Gauche ce dimanche. Donner une claque à la droite, tenter d’établir un rapport de force plus favorable à la gauche de rupture (nous) face à la gauche d’acceptation (le PS), la gauche faux-cul (Europe Ecologie) et la gauche qui a les mains blanches mais qui n’a pas de mains (NPA et assimilés)  Mais, il y a aussi chez chacun d’entre nous des raisons plus personnelles, plus intimes qui vont faire que l’on va voter FDG. Elles sont parfois dérisoires mais elles comptent aussi au moment où l’on glisse le bulletin dans l’urne.
Moi, si je compte bien, j’en trouve une  dizaine. Je vais donc voter Front de Gauche dimanche  parce que

1°)Je n’oublie pas, au meeting qui a eu lieu samedi au Zénith de Lille, le regard du petit tambour qui menait la délégation des Total de Dunkerque quand ils sont montés à la tribune.

2°)Je sais que le score du FDG, s’il est élevé est le seul score qui donnera des aigreurs d’estomac à Laurence Parisot le lundi matin quand elle prendra son petit déjeuner. Parce qu’elle comprend que de tous les mouvements politiques, le FDG est le seul qui cherche concrètement à prendre le pouvoir pour botter le cul des néo-libéraux.

3°) Je veux voir Arlette Chabot et tous les autres journalistes aux ordres être obligés d’inviter Marie-Georges, Mélenchon et Alain Bocquet sur les plateaux de télé, ce qu’ils se seront bien abstenus de faire durant toute la campagne, servant la soupe à l’UMP et au PS parce que ces gens là n’aime que le bipartisme ou les partis purement contestataires.

4°) Je veux téléphoner à ma mère à Rouen et comparer joyeusement les scores en Haute-Normandie et dans le Nord Pas de Calais. Et commenter avec mauvaise foi, comme d’habitude, la sale tête que fait untel ou untel. Le mielleux Xavier Bertrand, par exemple, avec sa voix à vous vendre  une voiture d’occasion avec compteur trafiqué.

5°) J’aime le regard à la fois bête et méchant de Frédéric Lefèvre quand il va expliquer que tout va bien alors qu’il aura envie de mordre.

6°) Je veux avoir une occasion de faire la fête avec mon pote Babouse qui bien que boulonnais comme Frank Vandecasteele de Marcel et son orchestre est quand même un bien gentil garçon et un très grand dessinateur de presse. Ceux qui achètent l’Huma le mardi savent de quoi je parle.

7°) Ca va me faire plaisir d’entendre le ton geignard d’Olivier Besancenot qui va expliquer, comme aux Européennes, avec son ton de martyr obscur, que le message du NPA n’a pas été compris sans se demander si par hasard, il ne serait pas incompréhensible, son message, au NPA qui aura refusé l’unité alors que jamais la souffrance sociale n’aura été si forte et que les chômeurs, les sans-papiers, les précaires, ce qu’il veulent, c’est changer concrètement, maintenant.

8°) Je veux voir Valérie Pécresse, qui a couvert l’assez ignoble affaire Soumaré, faire un score minable en Ile de France et se faire virer dans les semaines qui vont suivre du gouvernement tellement elle aura été nulle. Pour les étudiants et les profs des facs en voie de privatisation (salut, Cathy F.), la vengeance sera un plat qui se mange froid.

9°) Je ne serai pas contre une reprise dure du mouvement social, histoire de retrouver l’espoir des manifs de 1995, celles où l’on a gagné à la fin. Comme pour le referendum de 2005. Et je n’ai pas envie d’attendre 2015.  Tous les dix ans, c’est quand même un peu long, non ?

10°) J’ai envie de m’endormir tard dans la nuit de dimanche la voix cassée à force d’avoir braillé à l'Espace Marx avec les camarades. Et tant pis pour la gueule de bois du lundi matin puisque ce ne sera pas, comme ça nous arrive trop souvent hélas, une gueule de bois politique.




Babouse hebdo, 15

Babouse, ma chère vieille couille, nous livre son inédit de la semaine. Il est comme moi,  Babouse, un peu crevé au bout de l'admirable campagne du Front de Gauche qui va créer la surprise dimanche soir. Et comme vous le voyez, malgré les menaces réitérées de l'onaniste toulousain CSP, tendance "trotskysme, wi et pétomanie avec la bouche", nous sommes toujours vivants.  CSP ne veut plus parler politique tellement son parti s'est autofoutu la honte, et donne, ce ridicule Coprophage Stone et Prétentieux, des "conseils" à la Stiveune Seugale pour éviter les bastons dans les rades. Nous n'aurons pas la cruauté de lui rappeler que Stiveune a des cheveux. Ce serait bas.

lundi 8 mars 2010

La coïncidence de novembre

Un mèle charmant de l'écrivain Lucien Suel, qui lui aussi vit dans le Nord et lui aussi sait à quel point la guerre de 14 est présente dans les esprits et les paysages me fait remarquer, à propos d'Un dernier verre en Atlantide, une de ces coïncidences qui donnent comme un supplément de magie à ces phénomènes décidément mystérieux que sont les livres.  Regardez juste le numéro de la page et le sujet du poème.



(En cliquant sur l'image, ça va mieux)

Bientôt l'été...

Rendez-vous le 14 avril en librairie. Pour tout achat de trois titres du même auteur, une paire de Wayfarer et un flacon de monoï seront gracieusement offerts.
Physiologie des lunettes noires (Fayard/1001 nuits, pas cher)

dimanche 7 mars 2010

"D'où vient cette haine de la littérature?"

A propos du monumental Dictionnaire Flaubert de Jean-Benoît Guinot (CNRS éditions), un papier sur Causeur.

samedi 6 mars 2010

Bien sûr, vous pouvez ne pas voter pour le Front de gauche...

...il n'empêche que si dimanche 14 mars au soir, le FDG ne fait pas un score à deux chiffres au niveau national, nous abattrons ce chat. Alors on retrouve vite sa carte d'électeur et on ne se trompe pas. Sinon, ça veut dire que vous n'aimez pas les animaux.

Merci, Christian Laborde (2)

Notre ami Christian Laborde a décidément de la suite dans les idées. Cette fois-ci, c'est dans un grand entretien accordé à Kamikaze (fev-mars 2010) qu'il déclare à un moment:

"Je le redis, je cherche le chant. Et je tiens le coup en lisant les poètes: Louis Scutenaire, Francis Ponge, Henri Pichette. Aujourd'hui je lis avec grand bonheur Sylvain Tesson. Lisez Tesson, et lisez aussi un poète que j'aime beaucoup, Jérôme Leroy. Il vient de publier un recueil magnifique aux éditions de la Table Ronde, Un dernier verre en Atlantide. Oui, lisez Tesson et Leroy au lieu de vous emmerder avec Angot et toutes ces petites frappes qui passent à côté du monde, de la langue française et du grand vent qui gifle les immeubles."

Oui, en vérité, je vous le dis, sur ce coup-là, je suis fier comme un pou.

vendredi 5 mars 2010

LES SHIRELLES: UN SOUTIEN IMPORTANT POUR LE FRONT DE GAUCHE.

Grâce à mon élégance et mon charme naturels comme on le voit sur la pochette du disque, j'ai réussi à convaincre les Shirelles d'apporter leur soutien au Front de Gauche et en particulier à la liste "L'humain d'abord", dirigé par Alain Bocquet dans le Nord Pas de Calais. 
Une dernière précision, pour nos aimables lecteurs qui auraient quelques difficultés avec la langue de Shakespeare: en anglais, et plus particulièrement en américain, le mot "baby" peut, en gros, se traduire par Front de gauche. Et maintenant, comme dirait Ubi, dansons!

FRONT DE GAUCHE, LILLE, DEMAIN, ZENITH, 15H

jeudi 4 mars 2010

FRONT DE GAUCHE: ON JOUE LA GAGNE!

La dernière fois, sur le seul nom de PCF (putain, un alexandrin, j'ai une aragonite), nous avions fait 11% aux Régionales. Cette fois-ci, avec le Front de Gauche élargi au PG, à GU, aux Alternatifs, à Coordination Communiste, il s'agit de jouer la gagne. D'imposer un rapport de force et si l'on n'y parvient pas de faire comme dans la précédente législature, ne pas prendre part à l'exécutif et ne voter que ce qui va dans le bon sens. Ce qui serait bien, dans le Nord,-Pas de Calais, c''est qu'on double les écolos mais encore plus l'extrême droite menée par Marine Le Pen qui est un animal politique et a raflé 17% des voix la dernière fois. 
Mais on joue la gagne.  On va chercher les voix avec les dents. On joue l'arrivée ne tête au soir du premier tour.
En attendant le meeting au Zénith de Lille de samedi à 15H je vous donne un scopitone réalisé par Marcel et son orchestre, groupe bien déjanté qui comme le PCF sur le plan politique, sait revisiter révolutionnairement la tradition sur le plan musical. Son squadron leader, Franck Vandecasteelle est au Parti et candidat sur la liste du Nord, quoique d'origine boulonnaise comme Babouse...

mercredi 3 mars 2010

Babouse hebdo, 14

Bien que Boulonnais, c'est à dire alcoolique, pédophile et consanguin, mon camarade Babouse a farpaitement compris ce qu'on pourrait appeler le "paradoxe roubaisien." dans cet inédit de la semaine. Cette ville me manque, parfois. Elle est à quinze stations de Mongy ou autant de métro, au choix, mais elle me manque. Iche bine aïne Roubaisneur!

mardi 2 mars 2010

Comme un camarade lu en terre étrangère

 


Je chante ce qui s'enfuit avec le foutre et le désir
Je chante l'inappréciable de cette furie
Ce qui dépasse le but et ne l'atteint pas
Ce qui défie encore la psychologie moderne
L'incontrôlable
La perte où rien ne permet de dire
Ce qui est vraiment perdu Je chante
L'amour le seul amour sans calcul l'amour
Pur
Qui ne récolte pas ce qu'il se refuse à semer

Je chante l'amour qui sait ce que sait que d'aimer


Louis Aragon,  La Grande Gaîté (1929)

lundi 1 mars 2010

Merci Christian Laborde (1)

Il parle de nous sur France3 Midi Pyrénées. C'est tout au début du 19-20 au bout de deux ou trois minutes. Merci Toulouse, merci Christian.