mercredi 29 décembre 2010

Ici, on aime les militaires d'extrême-gauche

De Chavez aux Capitaines d'avril en passant par le génial général Giap, le militaire d'extrême gauche a compris que la première erreur des révolutionnaires était de laisser le monopole des armes à la bourgeoisie et à ses enfants. 
Et qu'il sera toujours utile de savoir mettre une mitrailleuse en batterie et de transformer une rue en cauchemar si les hordes identitaires, petits larbins du Capitalisme commencent à ratonner sur ordre de leurs maîtres pour faire oublier la crise.
C'est pour cela que nous vous invitons à aller très vite sur le blogue de notre ami Serge Quadruppani qui rend hommage à son extraordinaire ami Roger Rey, saint-cyrien, héros de guerre décoré et néanmoins grand combattant anticolonialiste.