dimanche 20 juin 2010

La grâce violente du film noir


The last run. Les complices de la dernière chance, en français. 
Malgré le remplacement en cours de route de Huston par Fleischer, le film reste un chef d'oeuvre. Pourquoi?
Parce que Georges C. Scott.
Parce que la musique de Jerry Goldsmith.
Parce que l'Algarve en 1971.
Parce que la mélancolie virile.

Pour nos frères et soeurs en insomnie