lundi 7 décembre 2009

Identité Internationale


Dès 1936, des milliers de volontaires anti-fascistes du monde entier (70 nationalités) rejoignent les rangs républicains, pour la plupart dans les Brigades Internationales. Parmi les 35 000 Internationaux, on comptait 10 000 Français, 5 000 Allemands et Autrichiens, 5 000 Polonais, 3 500 Italiens, 2 800 Américains, etc.. L’Espagnol Gonzalez, dit « El Campesino », les Français André Marty, Charles Tillon, Rol-Tanguy, le futur Colonel Fabien et, hors des Brigades, André Malraux, l’Allemand Walter Ulbricht, le Bulgare Georges Dimitrov, le Yougoslave Josip Broz, dit Tito, les Italiens Nenni et Togliatti furent responsables ou simples combattants internationaux. 10 000 hommes des Brigades furent tués au combat.
On n'oublie pas, certainement, un bon nombre de "truies" juives qui ont explosé du phalangiste  et du franquiste à la dynamite pendant la bataille de la Cité Universitaire ou celle du Paso del Ebro. Le pont des Français tiendra. Rien ne passera.