lundi 16 novembre 2009

La nuit tombe sur le disneyland préfasciste


Nous ne sommes pas lecteurs de Marie N'Diaye mais nous pourrions le devenir. Par principe. On explique pourquoi sur Causeur. Faut pas embêter les écrivains. Les maccarthystes de tous bords (il y en a aussi à gauche, camarade...) sont soit des cons, soit des salauds, soit les deux.
Comme Camus, il fallait signer la demande de grâce pour Brasillach, cette ordure si douée. Ou même, et Lénine nous est témoin que ça nous fait mal au cul de dire ça, demander la libération de Soljénitsyne, et pourtant il était dur de faire plus crapuleux dans la haine de tout ce en quoi nous croyons.
La littérature a ses intérêts supérieurs. Ses raisons que la raison ne connaît pas.
La seule chose, si on avait décidé de partir, c'est que l'on n'aurait sans doute pas choisi Berlin. Enfin pas depuis la catastrophe de 1989. Plutôt Caracas, en fait. Oui, Caracas...C'est une idée, tiens...