mercredi 25 novembre 2009

Badiou et l'amour, 3


Sur une phrase célèbre de Lacan:

 "Jacques Lacan nous rappelle que dans la sexualité, en réalité, chacun est dans sa propre affaire, si je puis dire. Il y a la médiation du corps de l'autre, bien entendu, mais en fin de compte, la jouissance sera toujours votre jouissance. Le sexuel ne conjoint pas, il sépare. Que vous soyez nu, collé à l'autre, est une image, une représentation imaginaire. Le réel, c'est que la jouissance vous emporte loin, très loin de l'autre. Le réel est narcissique, le lien est imaginaire. Donc, "il n'y a pas de rapport sexuel" conclut Lacan.

(....) Dans le sexe, vous êtes au bout du compte en rapport avec vous même dans la médiation de l'autre. L'autre vous sert pour découvrir le réel de la jouissance. Dans l'amour, en revanche, la médiation vaut pour elle-même. C'est cela la rencontre amoureuse: vous partez à l'assaut de l'autre, afin de le faire exister en vous, tel qu'il est. Il s'agit d'une conception beaucoup plus profonde que la conception tout à fait banale selon laquel l'amour ne serait qu'une peinture imaginaire sur le réel du sexe."

Alain Badiou, Eloge de l'Amour (Flammarion, 12 euros)