dimanche 22 novembre 2009

Badiou et l'amour, 2

"Ce que Platon dit sur l'amour est assez précis: il y a dans l'élan amoureux un germe d'universel. L'expérience amoureuse est un élan vers quelque chose qu'il va appeler l'Idée. Ainsi, même quand je suis en train d'admirer un beau corps, que je le veuille ou non, je suis en route vers l'idée du Beau. Je pense, dans des termes tout à faits différents, naturellement, quelque chose du même ordre, c'est-à-dire que dans l'amour, il y a l'expérience du passage possible(1) de la pure singularité du hasard à un élément qui a une valeur universelle. (...)Or, dans le monde d'aujourd'hui, la conviction est largement répandue que chacun ne suit que son intérêt. Alors l'amour est une contre-épreuve. S'il n'est pas cou comme le seul échange d' avantages réciproques, ou s'il n'est pas calculé longtemps à l'avance comme investissement rentable, l'amour est vraiment cette confiance faite au hasard."

Alain Badiou, Eloge de l'Amour (Flammarion, 12 euros)
(1)C'est nous qui soulignons