dimanche 27 septembre 2009

EL PUEBLO UNIDO....



(article de L'Humanité)

Le texte commun des trois composantes du Front de gauche attendu vainement lors de la Fête de l’Humanité a été rendu public hier. Momentanément paralysés par leurs désaccords, le Parti communiste français (PCF), le Parti de gauche (PG) et la Gauche unitaire ont finalement, après une réunion qui s’est tenue le 23 septembre, réaffirmé leur « volonté de poursuivre, élargir, et enraciner le Front de gauche dans la durée, dans les luttes et dans les urnes ».

Un engagement qui prend la forme d’un « Comité de liaison permanent » du Front de gauche permettant « une coordination suivie de son activité au service d’un travail consistant à ancrer sa démarche dans les luttes et dans les urnes », et l’ouverture immédiate d’un chantier pour « élaborer une plate-forme partagée du Front de Gauche, contenant les grands axes de l’alternative de rupture nécessaire face à la droite et des propositions d’urgence permettant de répondre aux exigences populaires, aux dégâts de la crise capitaliste et du productivisme ».

Pour Francis Parny (PCF), le texte signé par les trois composantes du Front de gauche va permettre « de poursuivre ce que nous avions commencé lors des européennes. Il était important de le faire dès cette semaine. Avec le « comité de liaison permanent » que nous mettons en place, le Front de gauche se structure et se met en situation d’apporter son soutien aux luttes engagées dans notre pays et d’intervenir dans le débat public d’une seule voix. C’est important, nous concrétisons, avec cette affirmation, notre engagement commun ».