lundi 7 septembre 2009

Souviens-toi, simplement souviens-toi...





« C’était le vingt cinq juillet mil neuf cent trente huit, et Lisbonne scintillait dans le ciel bleu d’une brise atlantique, prétend Pereira. »

« ...il éprouva au contraire une grande nostalgie, de quoi, il ne saurait le dire, mais c’était une grande nostalgie d’une vie passée et d’une vie future, prétend-il. »



Antonio Tabucchi, Pereira prétend