jeudi 26 mars 2009

Poetry in motion





C’était un temps béni nous étions sur les plages
Va-t’en de bon matin pieds nus et sans chapeau
Et vite comme va la langue d’un crapaud
L’amour blessait au cœur les fous comme les sages

Guillaume Apollinaire, Les saisons.