vendredi 13 mars 2009

Erotiquement libertarien? Bah...



Bon, il fallait bien que ça arrive. Mais entre les deux, là, il n' y a pas photo. Ma chasseuse de grizzly a l'air quand même plus heureuse sous l'homme que la Bernadette Soubirous du social-libéralisme.
Le calme de l'orgasme souverain contre l'hystérie néo-féministe.
Le clin d'oeil sexy contre le sourire plaqué.
Le corps réel contre le corps virtuel.
L'une aime le sexe, la chasse, les dérives alcoolisées en motoneige. L'autre préfère la pseudo- diversité, l'empire du bien, le puritanisme spectaculaire.
L'une jouit, l'autre communique.
Fra-ter-ni-té, mon cul.
Je veux picoler et baiser sur des peaux de bêtes, pas faire de la démocratie participative.
Sarah, je t'aime.
L'Alaska, c'est par où?
Attends-moi. Je viens. Je viens fort.