jeudi 26 mars 2009

Caviar noir à la Française



Après le Marignac chez Causeur, on dit du bien de DOA dans les colonnes du Figaro(1). On attend maintenant le Chainas, histoire d'avoir passé une superbe saison noire et de se rappeler que la littérature de ce temps se réfugie dans ces livres-là, racés et obscènes, politiques, sexuels, sexués, déments,hormonaux, scandaleux, sadiques, désespérés, amoureux, courageux, abjects et enchanteurs. Avec ces trois-là, le mal est de retour dans le roman noir, et ça nous change.(2)








(1)Les éventuelles remarques de la police pensée postchoc ou du kouyemaulisme kto frustré sur le fait qu'il y aurait contradiction entre l'engagement pécéheffe-situ et le fait d'écrire pour Causeur, Le Figaro, voire Valeurs actuelles seront écoutées et prises en compte avec une extrême attention par les services concernés, et notamment mon cul.
(2)Ces livres n'ont pas été approuvés par la PPP et le CULPET(comité uni des lecteurs de polars éthiques.)