jeudi 26 mars 2009

Caviar noir à la Française



Après le Marignac chez Causeur, on dit du bien de DOA dans les colonnes du Figaro(1). On attend maintenant le Chainas, histoire d'avoir passé une superbe saison noire et de se rappeler que la littérature de ce temps se réfugie dans ces livres-là, racés et obscènes, politiques, sexuels, sexués, déments,hormonaux, scandaleux, sadiques, désespérés, amoureux, courageux, abjects et enchanteurs. Avec ces trois-là, le mal est de retour dans le roman noir, et ça nous change.