mardi 3 février 2009

La chanteuse du négatif


Et toi, à propos, comment vas-tu? Toi, la voix qui toujours nie... La saison est vilaine, tu sais et je t'écris d'un pays lointain où je suis devenu étranger en mon pays lui-même. Tu n'imagines pas, Amy, retours à l'ordre hystérique, embastillements, reniements, crises. Intimes, extimes, le néant comme positivité arrogante... Partout.
Alors chante, Amy, chante la poésie du négatif. Mon hégélienne au loin, ma désirade, et fais nous retrouver les chemins de ce "quartier où le négatif tenait sa cour".