vendredi 27 février 2009

Contre la dérive maoïste, L'URSS reste la seule patrie des travailleurs.






"L'URSS a également ses têtes brûlées qui veulent changer le socialisme du jour au lendemain." Léonid Brejnev.