lundi 23 février 2009

CHAVEZ ET WINEHOUSE S' ENGAGENT POUR JULIEN C.



Le gouvernement du président Chavez a envoyé Amy Winehouse, ici à l'entrée des Nations Unies, pour négocier dans l'affaire des otages de l'Etat Français, et notamment Julien C., retenu depuis plus de trois mois dans les geôles de la clique libérale-vichyste, actuellement au pouvoir à Paris.
Amy nous a déclaré: "J'ai bon espoir. MAM, c'est les FARC en pire mais nous allons y arriver." Et puis juste après :"J'ai lu l'Insurrection qui vient. C'est vraiment bon. Je tiens mon troisième album." Et enfin: "Vous n'avez pas vu Jérôme? On devait prendre un verre à Tribeca..."